Accueil > Saison 2015/2016 > La Cerisaie

Le spectacle a déjà eu lieu, vous ne pouvez plus réserver.

La Cerisaie

Lieu : Théâtre de la Colline

Catégorie : Découverte

Compagnie:TG Stan

le mercredi 9 décembre 2015 à partir de 20H30

Prix : 15€ + frais de réservation CTGE
Durée : 2h environ
Rencontre avec l’équipe à confirmer


La pièce

Nous sommes en Russie en 1900 et tout vient de basculer. L’aristocratie n’a pas vu venir le XXe siècle, les bourgeois, les marchands, si. Mais Tchekhov dit de sa pièce que c’est une comédie, où l’on va bien rire. Pourtant, le bonheur en est absent : dans l’antique datcha, rien ne marche comme prévu, tel un couple qui s’aime mais ne parvient pas s’unir. Quant à Lioubov Andréevna et à son frère Gaev, propriétaires pour quelques heures encore de la Cerisaie, ils n’ont pas vu l’heure passer dans cette comédie du bonheur qu’ils se jouent pour la valetaille, où « tout était si beau avant ».

La Cerisaie réunit tous les éléments tchékhoviens typiques : un mouvement continu de personnages, un rythme et une intensité qui varient en permanence, des dialogues qui semblent aléatoires et sans lien, interrompus de façon abrupte par des interventions ou des informations apparemment sans pertinence, des données ou des sentiments importants partagés quasi incidemment, l’élégance des détails, l’économie de mots – Tchekhov reste le maître de l’expression ramassée – la structure ouverte, un champ dramatique plutôt qu’une ligne dramatique, pas d’émotions exacerbées, pas de discours grandiloquents, pas de vérités majeures. Dans cette pièce, la vérité est modeste, simple, indirecte, enracinée dans les rythmes reconnaissables de nos vies. Rien n’est amplifié, les proportions sont familières, et tout est néanmoins transformé grâce à un imaginaire qui nous permet de pénétrer profondément dans l’étrangeté du quotidien. « Une vraie comédie hautement sérieuse », comme le disait l’écrivain états-unien Richard Gilman.

Mise en scène

Dix acteurs, dont cinq jeunes fraîchement diplômés et cinq comédiens légèrement moins jeunes, diplômés depuis un peu plus longtemps, s’attableront donc pour partager avec le public la plus énigmatique des pièces de Tchekhov. À leur manière habituelle : pas par une mise en scène fixe, mais en épurant le jeu de tout artifice et en faisant apparaître leurs éventuelles divergences. Après Oncle Vania, Ivanov, Les Trois Soeurs, Point Blank (Platonov) et Une demande en mariage, c’est la sixième fois que les STAN invitent à leur table Anton Tchekhov – un des rares auteurs, disent-ils, qui puisse, par sa lucidité, nous aider à préserver notre équilibre mental individuel et collectif, ou à le retrouver.

Anton Tchekhov

Anton Pavlovitch Tchekhov est un écrivain russe, né le 29 janvier 1860, mort le 02 juillet 1904. Il étudie la médecine à l’université de Moscou et commence à exercer à partir de 1884. Mais se sentant responsable de sa famille, venue s’installer à Moscou après la faillite du père, il cherche à augmenter ses revenus en publiant des nouvelles dans divers journaux. Le succès arrive assez vite, mais il ressent les premiers effets de la tuberculose, qui le contraint à de nombreux déplacements pour trouver un climat qui lui convienne mieux que celui de Moscou. Dans les années 1890, Tchekhov se consacre à la dramaturgie : en 1887, il assiste à la création de sa première grande pièce, "Ivanov" puis, entre 1888 et 1889, il écrit plusieurs petites pièces en un acte ainsi que "L’Homme des bois" qui, une fois remaniée en 1896 sous le nom d’"Oncle Vania", devient sa prochaine pièce importante qui demeure aujourd’hui une de ses pièces les plus connues.


TG Stan

Tg STAN est fondé en 1989 par Frank Vercruyssen, Waas Gramser (remplacé après quelques semaines par Sara De Roo), Jolente De Keersmaeker et Damiaan De Schrijver, quatre étudiants du Conservatoire d’Anvers ne voulant pas intégrer des compagnies théâtrales existantes. Le nom du collectif est un acronyme pour Toneelspelersgezelschap (signifiant en néerlandais « compagnie d’acteurs » et Stop Thinking about Names (signifiant en anglais « Arrêtez de penser aux noms ») afin de marquer l’importance du collectif d’acteur sur l’individuel et l’absence de hiérarchie ou de fonctions précises dévolues à chacun au sein du groupe.

Leurs créations très contemporaines, interprétées principalement en néerlandais mais également en français et en anglais, sont également réalisées en collaboration avec d’autres groupes théâtraux ou compagnies de danse comme Dito’Dito, Maatschappij Discordia, Dood Paard, Compagnie de Koe et compagnie Rosas (d’Anne Teresa De Keersmaeker).


Comment venir au théâtre?

  • métro ligne 3 et 3 bis, station Gambetta
  • bus 26, 60, 61, 69, 102 arrêt Gambetta mairie du 20e
  • taxis station Gambetta
  • stations vélib station 20024 - 11, rue Malte-Brun / station 20025 - 13, rue des Gâtines / station 20106 - 44, avenue Gambetta

Mon Compte FAQ Contacts

Qu'est ce que le CTGE ?
Comment réserver un spectacle ?
Comment devenir memebre ?
Faut-il être diplômé d'une grande école ?
Quels sont les moyens de paiment ?
Nous contacter
Coordonnées administratives
Coordonnées juridiques
Contact webmaster
texte du lien



Confidentialité | Conditions Générales de Vente | Le Club | Crédits | Designed by Fred | ©2013 / CTGE / Tous droits résérvés